Les Jeudis de l’Innovation IRIIG (JeDII) : #12 Cybersécurité et transformation numérique

Forte de sa pédagogie innovante, IRIIG se donne pour devoir d’inspirer au quotidien ses étudiants. Cela passe par l’organisation de ses Jeudis de l’Innovation IRIIG (JeDII) deux fois par mois au H7 (ou en visioconférence), plus grand lieu d’accélération de start-up à Lyon et lieu totem de la French Tech. Ces événements sont publics et ouverts à l’écosystème de l’innovation et de l’entrepreneuriat de la Région. Nos invités phares sont des conférenciers et professionnels de talent qui ont une vision inspirante et/ou originale.

Ce jeudi 28 mai 2020, nous retrouvions, toujours en visioconférence, Pierre Yves Hentzen – CEO de Stormshield – et Matthieu Bonenfant – directeur marketing de Stormshield. Ces derniers ont abordé la question de la place et de l’impact de la cyber sécurité dans notre société !

Stormshield est le leader européen en termes de sécurité des infrastructures digitales. C’est une société française, filiale d’Airbus CyberSecurity qui compte plus de 300 collaborateurs et qui a connu une croissance de près de 30% l’an dernier.

Lors de cette conférence, Pierre Yves Hentzen ainsi que Romain Lyonnet nous éclairaient sur les nouveaux enjeux en termes de cyber-sécurité.

Aujourd’hui, 48% des entreprises reconnaissent avoir subies une ou plusieurs attaques et les chiffres liés à la cybercriminalité ne cessent d’augmenter. Malgré cela, ces dernières continuent de minimiser l’importance d’avoir une bonne cyber-protection.

Ce manque de protection nous amène à nous questionner sur le rôle de la cybersécurité dans la quête de souveraineté numérique européenne.

Pierre Yves Hentzen et Romain Lyonnet définissent le terme de souveraineté comme la faculté que peut avoir une personne ou une entreprise à être libre de sa décision. A l’ère du numérique, le risque principal est que l’Europe perde sa souveraineté. Pour que cela n’arrive pas, il est important pour elle de garder la main sur ses infrastructures et de veiller à ce qu’elles soient compétitives.

Se pose maintenant la question de l’influence et de l’importance des acteurs principaux de ce marché.

Au début du confinement lié au Covid19, les entreprises avaient une capacité de télétravail de 30%. Ces derniers ont dû agir dans l’urgence, et se sont naturellement précipités vers les acteurs numériques étrangers car il a été remarqué que les acteurs numériques européens n’étaient pas prêts alors même que la France est réputée pour le niveau de ses ingénieurs.

En effet, durant cette crise les entreprises étrangères ont raflé pratiquement toutes les parts de marchés. Pourquoi cela ? La différence ne se fait pas dans la qualité des services proposés mais dans la commercialisation et la vitesse d’innovation. Les entreprises étrangères disposent d’avantages de financements et par conséquent, peuvent innover plus rapidement, comme ce fut le cas de Zoom qui a effectué près d’une vingtaine de mise à jour durant le confinement afin de s’adapter aux besoins de ses clients. Ces investissements leurs permettent également d’inonder les marchés.

Finalement, être dépendant d’une entreprise ou d’un état c’est risqué de perdre sa souveraineté.

Merci aux participants pour ce beau moment de partage !🚀 #WeAreIRIIG #LearningBySharing

Retrouvez notre JeDII sur le Design Thinking en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lFBrEG3BlsM&t=1s

Prochains Jeudis de l’innovation IRIIG sur notre site : https://www.iriig.com/evenements/

Dans la même catégorie