Les Jeudis de l’Innovation IRIIG (JeDII) : Développer une culture d’innovation au travers de nouveaux espaces

Forte de sa pédagogie innovante, IRIIG se donne pour devoir d’inspirer au quotidien ses étudiants. Cela passe notamment par l’organisation de ses Jeudis de l’Innovation IRIIG (JeDII) deux fois par mois au H7 (et/ou en visioconférence), plus grand lieu d’accélération de start-up à Lyon et lieu totem de la French Tech. Ces événements sont publics et ouverts à l’écosystème de l’innovation et de l’entrepreneuriat de la Région. Nos invités phares sont des conférenciers et professionnels de talent qui ont une vision inspirante et/ou originale.

Ce jeudi 25 mars, nous nous retrouvions pour échanger sur le sujet suivant : « Développer une culture d’innovation au travers de nouveaux espaces ». Cette conférence était animée par Thierry Picq, qui a abordé le sujet au travers d’un récit tiré d’une expérimentation vécue : celle du Silex (Supporting Innovation & Learning Expérience), laboratoire d’innovation d’EMLYON.

Pour commencer cette intervention, Thierry a tenu à mettre en évidence l’importance de l’innovation managériale dans la motricité de l’innovation technique & business. Pour cela il utilise la métaphore de l’iceberg en illustrant la partie visible de l’iceberg (l’innovation technique & business) qui comprend en autre l’innovation digitale, de produits et de modèles d’Affaires. La partie visible est portée et dépendante de l’innovation managériale (la partie non visible de l’iceberg) qui comprend des concepts comme l’organisation du travail, les compétences, la culture, le comportement et les pratiques …

Il est donc essentiel de stimuler cette innovation dans les esprits, d’intégrer la culture de l’innovation au sein des écosystèmes. Pour ce faire, Thiery fait le lien entre le lieu, son aménagement et l’acculturation à l’univers de l’innovation à travers son expérimentation menée sur le projet Silex. Le projet est soutenu par la cellule d’innovation d’EMLyon Business School.

Thierry a instauré sa vision dans l’intégralité du processus de développement du Silex. Une vision qui découle d’un réel travail d’investigation dans lequel il s’est positionné en tant qu’anthropologue. Son analyse comportementale a fait ressortir de nombreux concepts inspirés du Silex comme la nécessité d’adopter un mode agile, l’envie de s’ouvrir à autrui en co-construisant, la volonté d’apprendre, d’être curieux ou encore la tendance d’une mentalité émergente tournée vers une mentalité multi-site.

Le Silex (Supporting Innovation & Learning Expérience) est un lieu de vie qui a vu le jour en 2017 au cœur du quartier économique de Lyon, La Part Dieu sur 1150m2. Thierry et ses équipes ont créé un environnement stimulant et totalement modulable.

Pour l’aménagement Thierry a adopté une démarche de mise en action sans être certain de la finalité. Ainsi le lieu s’est construit autour des usages des utilisateurs dans le but de co-construire l’aménagement avec l’ensemble des partis prenants pour leur proposer un lieu qui leur ressemble.

L’innovation de ce concept repose sur trois convictions :

  1. L’hybridation : Dans une logique multi-site le Silex est un lieu ouvert à l’ensemble des individus intéressés par les sujets liés à l’innovation. C’est un écosystème propice à l’hybridation des activités. De ce fait on y retrouve des start-up, des consultants et même une école. Au Silex tout le monde vient mais personne ne reste en permanence. En effet le but est de donner envie aux utilisateurs de s’irriguer dans d’autres environnements afin de diffuser et d’acquérir des bonnes pratiques.
  2. La modularité : L’émergence du nombre d’organisations en quête d’agilité a été un enjeu majeur dans l’aménagement de l’environnement. En effet le Silex est composé d’un ameublement totalement amovible. Au Silex on construit soi-même son espace pour l’adapter au mieux à la situation.
  3. L’expérience : Au Silex l’enjeu principal est de faire vivre à l’utilisateur une réelle expérience. Chaque visite est unique et ne ressemblera pas à la prochaine. En effet le lieu sera différent de par sa modularité, les utilisateurs ne sont jamais les mêmes et on en apprend toujours plus.

Le Silex est avant tout un outil d’expérimentation qui a fait l’objet du travail de recherche de Thierry Picq. Cette expérience a donné beaucoup de nouvelles méthodes d’innovations.

En effet on retrouve de nouveaux modes de partenariats, le lieu était doté d’ameublement et de nouvelles technologies qui n’étaient pas encore déployés sur le marché. De l’innovation dans la façon de travailler, des espaces pensés pour optimiser l’efficacité des réunions. On y retrouve aussi des nouvelles manières de communiquer, au Silex les murs parlent et les toilettes nous instruisent une facilité à interagir avec autrui, une tendance à expliquer un projet, une venue sous la forme d’histoires captivantes. Une nouvelle façon de transmettre en immergeant des étudiants dans un lieu si riche et stimulant. Une pédagogie basée sur « apprendre par le faire pour mieux penser »

Seulement voilà, comme toute innovation, le Silex a eu une fin. Après plus de 2 années le prototype, il a fermé ses portes et selon ses occupants réguliers : « Le silex fut l’incarnation de l’expérience utilisateur » et servira certainement de base à la conception de nouveaux campus…

 

Merci aux participants pour ce beau moment de partage !🚀 #WeAreIRIIG #LearningBySharing

Retrouvez notre JeDII sur le Design Thinking en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lFBrEG3BlsM&t=1s

Prochains Jeudis de l’innovation IRIIG sur notre site : https://www.iriig.com/evenements/

Dans la même catégorie