Pourquoi la graine de pissenlit, l’akène, est devenue le symbole d’​ IRIIG – International Research Institute for Innovation & Growth – @IRIIG_Lyon

Nous avons choisi la graine de pissenlit, car c’est un symbole de diffusion des savoirs, ancré grâce à Larousse et à sa semeuse (cf article ci-dessous), dans l’inconscient de nombreux français. C’est une référence à notre patrimoine culturel. Une manière de rappeler, qu’un arbre pour grandir, doit avoir des racines profondes, que le futur ne peut se construire qu’en tirant les leçons du passé.

C’est également un clin d’oeil, aux graines, futures jeunes pousses, que nous allons irriguer et faire croître et grandir. La base de notre métier en fait !

C’est enfin un renvoi à notre sujet principal : l’innovation. Dans une logique de biomimétisme, il s’avère que cette graine est devenue, grâce à l’université d’Edimbourg, une source d’innovation et d’inspiration pour l’industrie aérospatiale !

C’est en effet du jamais-vu dans le monde des plantes depuis l’invention du « velcro » : chez le pissenlit, des mouvements d’air circulaires se forment spontanément au-dessus des poils des akènes, le nom scientifique des graines. Le phénomène a été observé par une équipe de l’Institut des systèmes énergétiques de l’université d’Edimbourg (Ecosse) et les résultats publiés dans la célèbre revue internationale « Nature ».

Du coup nous en avons profité pour appeler nos modules de cours des « Akènes », un clin d’oeil de plus, mais surtout une bonne manière de rappeler notre ambition d’être plus qu’une école, c’est à dire un écosystème ouvert à toutes les sources d’innovation, à toutes les influences, reprenant dans notre recette pédagogique tous les ingrédients qui nous paraissent utiles, les plus récents, comme les plus anciens ou inattendus.

Dans la même catégorie