Alban Guyot, Directeur Général d’Entreprise DU FUTUR, nous parle de son « IRIIG Experience » !

Peux-tu te présenter et nous expliquer brièvement ton parcours ?

Je m’appelle Alban GUYOT, j’ai 33 ans, et je suis issu d’un parcours technique et business. J’ai terminé un premier BTS « Conception de produits industriels » à Grenoble en 2008, puis je me suis orienté vers une formation Management, Gestion et Marketing au sein de l’IFAG Lyon.

A la suite de ces études, j’ai créé ma première entreprise à l’âge de 24 ans en 2012, MyKompany. Cette start-up a lancé un porte-clé connecté sur le marché du grand public, et une plateforme d’innovation collaborative. En 2014, j’ai pris la décision de clôturer cette entreprise pour rejoindre le groupe Visiativ, où j’ai participé à un projet beaucoup plus ambitieux. Ce projet consistait à créer et développer une plateforme et une communauté de dirigeants de PME et d’ETI, afin de les aider à appréhender tous les enjeux de transformation auxquels ils devraient faire face dans les prochaines années.

C’est ainsi que j’ai co-créé avec Laurent Fiard la marque Entreprise DU FUTUR, qui est une plateforme de connexion intelligente qui vise à résoudre les problématiques stratégiques et business de tout patron de PME et d’ETI. Elle rassemble aujourd’hui près de 19.000 membres, principalement des présidents et membres de comités exécutifs de ce type d’entreprises. En 2021, après avoir fait grandir cette marque au sein du groupe, nous avons décidé de filialiser Entreprise DU FUTUR et j’en suis devenu le Directeur Général.

 

Qu’est ce qui t’a poussé à retourner sur les bancs de l’école aujourd’hui ?

J’ai terminé ma formation scolaire en 2011, mais je n’ai jamais été autant sur les bancs de l’école que depuis que j’en suis sorti ! L’un des enjeux clés qui m’a poussé à vouloir me former toujours plus, c’est que j’ai toujours eu l’objectif de développer une véritable expertise de diagnostic stratégique et d’accompagnement de dirigeants. Pour atteindre ce but, j’ai dû faire un vrai travail de réseau, en participant à de nombreux ateliers, conférences, workshops, etc. En 2020, lorsque le projet de filialiser Entreprise DU FUTUR s’est concrétisé, et au vu des prévisions de croissance de la structure, Laurent Fiard et moi avons estimé important le fait de hausser mon niveau de jeu managérial avec un MBA. Pour ses expertises autant dans la partie innovation que dans la partie entrepreneuriale, nous avons trouvé très intéressant le fait de choisir IRIIG. J’ai alors intégré le programme Executive MBA d’IRIIG en octobre 2020. Énormément de choses m’ont inspiré dans cette école, bien que j’aie déjà expérimenté un certain nombre de parties du programme, mais l’Executive MBA a réellement eu un effet de levier dans ma manière de manager : j’apprenais une méthode les jeudis et vendredis, et le lundi je l’appliquais avec mon équipe !

 

Quelles craintes avais-tu vis-à-vis d’un programme « aussi musclé » et intensif qu’un MBA ? Quels éléments t’ont fait prendre ta décision finale ?

Ma crainte principale, c’était évidemment de commencer un MBA au moment de la crise sanitaire. Avec un rythme assez soutenu de deux ou trois jours toutes les deux semaines, et des projets pour mon entreprise qui se sont accélérés, j’avais peur de me lancer dans cette formation sans pouvoir couvrir tous les cours et les évènements en raison d’un planning trop chargé. Adorant les défis, j’ai accepté de prendre ce risque car j’avais vraiment envie d’apprendre et d’entreprendre. Aujourd’hui je constate que j’arrive à tout gérer, donc je ne regrette absolument pas d’avoir fait ce choix !

 

Quelles étaient tes attentes en rejoignant le programme Executive MBA d’IRIIG ?

Mes attentes étaient claires depuis le début. Si je voulais diriger au mieux Entreprise DU FUTUR, il fallait que je hausse mon niveau de management en montant en compétences. J’ai tendance à dire que je me considère comme un sportif professionnel, et que pour moi IRIIG est ma salle de sport : je viens entrainer mon esprit, me challenger, apprendre de nouvelles choses, pour pouvoir les appliquer au sein de mon entreprise plus efficacement. Aujourd’hui je suis heureux de voir que tout ce que m’a apporté IRIIG me permet de prendre de la hauteur sur mes missions, et à mieux partager avec mon équipe.

 

Comment mets-tu à profit les apprentissages IRIIG dans le développement de tes projets ?

Ce que j’apprends à IRIIG me permet surtout de m’apercevoir qu’il y avait énormément de choses que je faisais de travers, ou que je ne faisais pas du tout en termes de management ou de stratégie. Cela m’a permis d’apprendre des techniques et des outils, de découvrir des manières de penser que j’ai trouvé extrêmement intéressantes. J’ai alors cherché à les appliquer, et j’ai trouvé qu’elles marchaient plutôt bien, donc je les ai reproduites plusieurs fois pour mieux les intégrer. IRIIG me donne un sujet intéressant, je le mets en place le plus vite possible, je le répète jusqu’à le maitriser totalement et je l’intègre à mon management. Encore une belle analogie avec l’entrainement du sportif de haut niveau !

 

Comment l’Executive MBA d’IRIIG te permet-il de développer ton projet d’évolution professionnelle ? 

En ce qui me concerne, j’ai choisi l’Executive MBA pour répondre à mon besoin d’évolution professionnelle et devenir un meilleur manager. Je l’ai intégré dans un objectif prédéfini, qui n’a pas changé : faire grandir Entreprise DU FUTUR et en prendre la direction.

 

Peux-tu décrire IRIIG en trois mots clés ?

Innovation, jeunesse et ambition. IRIIG n’existe pas depuis très longtemps, mais c’est une école pleine d’avenir qui a des bases très solides, une équipe très expérimentée, beaucoup d’ambition et qui pousse ses étudiants à en avoir autant. C’est agréable de sentir qu’on participe à la construction d’un projet comme celui-ci en tant que premières promotions.

 

Quels conseils donnerais-tu à un candidat à l’Executive MBA d’IRIIG ?

Le meilleur conseil que je pourrais donner à un candidat, c’est de partir du principe que lorsqu’on échoue, on apprend, et quand on réussit, on arrive à une limite qui nous pousse à nous demander comment faire mieux, donc on apprend aussi. Si on intègre cela dans notre manière de réfléchir, ce que je dirais à un candidat c’est « arrête de te poser des questions et fonce ! Implique-toi et engage-toi : tu apprendras forcément des choses et tu en ressortiras gagnant ».

#WeAreIRIIG

Dans la même catégorie