Financer son MBA – les alternatives dont vous disposez

Intégrer un programme MBA peut s’avérer être le catalyseur et l’accélérateur de votre carrière professionnelle. Toutefois, assumer les frais de formation devient vite la première question que la majorité des candidats se posent. Sachez qu’il existe des alternatives au financement par l’épargne personnelle.

Tout ce dont vous aurez besoin est une bonne connaissance de vos options, de la volonté, et une bonne dose de persuasion ! Ici, nous allons vous livrer toutes les possibilités recensées pour financer votre formation en MBA, que vous soyez en entreprise, ou en période de reconversion.

Faire appel à votre employeur

Lorsque vous êtes déjà salarié et que vous désirez monter en compétence grâce à l’intégration d’un programme MBA, vous pouvez légitimement faire appel à votre propre employeur. Après lui avoir exposé en quoi il sera gagnant dans ce partenariat, il pourra décider de vous allouer l’intégralité du montant des frais ou bien une partie, à partir de son budget formation.

Toutefois, certains employeurs, pour s’assurer de votre fidélité une fois le MBA obtenu, peuvent souscrire à des clauses comme  la « clause de dédit-formation »  qui vous obligent à rester dans l’entreprise pour un certain nombre d’années pour assurer le retour sur investissement de l’entreprise.

Également, ils peuvent vous encourager à utiliser une partie de vos congés payés et RTT pour suivre vos formations.  C’est à vous de calculer les avantages et les inconvénients des termes proposés par votre employeur dans une telle démarche.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est un dispositif à destination des employés qui permet à toute personne, salariée ou demandeur d’emploi, de plus de 16 ans jusqu’à la retraite, d’avoir accès à une formation. Le compte personnel de formation fait partie du compte personnel d’activité (CPA).

Il a comme objectif principal de faire monter en compétence et sécuriser le parcours professionnel. Ce compte, auparavant crédité en heures est désormais crédité en euros depuis le 1er janvier 2019. L’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 euros par année de travail, avec une accumulation maximale de 5 000 euros.

La rémunération, quant à elle, dépendra du montant mensuel brut de votre salaire. 
– S’il est inférieur à 2 996 euros, la rémunération sera égale à 100 % du salaire antérieur.
– S’il est supérieur à 2996 euros, la rémunération sera égale à 90 % du salaire brut antérieur si la formation ne dépasse pas un an ou 1200 h. Dans le cas contraire, il devient dégressif, et atteint 60 % du salaire brut antérieur.

Pour connaître vos droits et le montant dont vous disposez rendez-vous sur votre compte activité.

 

Projet de transition professionnelle (PTP)

Le PTP est un congé qui vous permet de mettre en pause votre contrat de travail pour suivre une formation. Il remplace le CIF ou congé individuel de formation, en donnant le droit à tout salarié se former, évoluer dans sa carrière ou bien se reconvertir. Ce projet est financé conjointement par le Fongecif et l’Opacif. Il permet de se former, grâce à un programme MBA par exemple, sans pour autant perdre la stabilité de son emploi.

La durée de ce dispositif peut varier en fonction de la formation, sans pour autant excéder une durée d’un an pour une formation continue à temps plein, ou 1200 heures pour les formations discontinues ou à temps partiel.

Le salarié bénéficie alors de la prise en charge de sa rémunération (entre 80 et 100%), de ses frais de formation et, parfois, de ses frais de transport et d’hébergement. Son contrat de travail n’est que suspendu : à l’issue de la formation, il retrouve son poste au minimum ou un poste équivalent.

Dans votre démarche de financement de votre MBA, Pôle Emploi pourra couvrir une partie de vos frais, sous certaines conditions. Voici deux aides que vous pourriez toucher.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez être inscrit à Pôle Emploi, suivre une formation habilitée et percevoir l’aide de retour à l’emploi ARE. Pour bénéficier de cette dernière, vous devez justifier d’être involontairement privé d’emploi. La rupture de votre contrat peut être liée à plusieurs causes :

  • Un licenciement pour motif personnel, économique ou d’une révocation
  • Une rupture conventionnelle
  • Un non-renouvellement du CDD
  • Ou une mobilité considérée comme légitime

Pour accéder à cette aide vous devez résider en France, être apte à l’emploi et ne pas avoir atteint l’âge du départ à la retraite. Vous devez également attester d’une période minimale de travail de 88 jours ou 610 heures, au cours des 28 derniers mois.

Le montant net de l’Aref ne peut pas être inférieur à 20,96 € par jour. Cette aide est versée en fonction de la durée des droits à l’ARE.

Si vous êtes demandeur d’emploi, sans percevoir une allocation chômage, vous avez droit, sous certaines conditions à la rémunération de votre formation par Pôle Emploi. Pour y accéder, vous devez :

  • Être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi
  • Suivre une formation habilitée
  • Ne pas percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

Votre rémunération est calculée par Pôle Emploi selon la durée de votre formation et votre situation personnelle.

Une revalorisation des frais de formation à l’embauche

Certaines grandes structures ont instauré un « signing bonus » pour pouvoir attirer et retenir les meilleurs talents. Il s’agit en fait d’un remboursement qui peut aller jusqu’à 50% des frais de scolarité au moment de l’embauche d’un diplômé MBA… C’est à vous de négocier votre futur !

Le Crowdfunding

Enfin, le crowdfunding est un système de mécénat moderne pour financer le solde de votre formation, qu’elle soit en MBA ou autre. Encore très peu répandue dans l’hexagone, cette pratique vise à mettre en ligne son projet de formation et professionnel pour faire appel aux dons.

Dans cette démarche, vous pourriez faire appel à des plateformes tels EdukLab, Studentbackr. Il faut savoir que Studentbackr enregistre environ 8 demandes de financement de MBA ou mastère spécialisé par mois. Ce type de projets collecte entre 3 000 et 6 000 euros.

Préparez donc votre pitch pour convaincre les investisseurs de votre motivation, enthousiasme et cohérence du projet professionnel.

Ce type de dispositif, financé par l’OPCO, permet de se former tout en continuant à exercer son

activité professionnelle. Il peut être fait par le salarié en toute discrétion en dehors du temps de travail, pendant son temps libre. Le salarié peut ainsi se former le soir, pendant les week-ends, RTT, ou bien pendant les congés. De cette façon, le salarié garde l’intégralité de son salaire et sa stabilité financière.

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, vous devez être en CDI, avec une ancienneté dans l’entreprise supérieure à un an. Ce type de formation peut s’étendre entre 120 et 1200 heures.

Toutefois, si aucune de ces démarches n’a donné de résultat, ou bien si vous n’avez pas réussi à couvrir l’intégralité du coût de formation en MBA, vous pourriez opter pour un prêt étudiant ou de formation. Il faut savoir que tout étudiant de plus de 18 ans peut solliciter un prêt pour financer ses études auprès d’un établissement financier. Il a alors vocation à couvrir toutes vos dépenses en période d’études (frais de scolarité, hébergement, transport, nourriture etc. ). 

En règle générale, les banques acceptent ce type de demande à un taux d’intérêt faible, d’environs 1 %, parce qu’elles estiment ne pas prendre énormément de risques. L’avantage de ce type de financement est que vous pouvez différer le remboursement au début de votre carrière comme jeune actif ou bien lors de votre réinsertion dans le monde de travail.

Il est possible de combiner plusieurs façons de financement pour compléter la facture du MBA. Enfin, il faut voir l’intégration d’une formation hautement qualifiée comme un investissement sur vous-même et votre potentiel d’évolution. C’est en effet un placement financier qui a un retour sur investissement certain et dans des délais brefs. Une fois réinséré sur le marché de travail, avec des nouveaux savoirs, savoir-faire et savoirs-être, votre ROI est garanti. 

Il n’est pas évident de baisser les frais de son MBA, mais c’est toutefois possible désormais. En recommandant IRIIG à un autre candidat, nous vous offrons notamment les frais d’inscription au Grand Bain (le concours).

Dans la même catégorie