L’innovation, un indispensable pour l’entreprise contemporaine.

L’innovation : source de croissance ?

Notre culture, très cartésienne, du fait notamment d’un système éducatif datant du 20ème siècle, nous amène à rechercher les constantes et la sécurité.

Mais peut-on parler encore de constance dans un monde durablement complexe et changeant où le sentiment d’immédiateté et l’infobésité limitent fortement toute forme de prise de recul ?

Certains, sans compter les populistes, parlent de monde en transition, sous-entendant peut-être la venue d’une ère de plus grande stabilité, qui redonnerait de la visibilité et de la sécurité…

Et si l’on arrêtait de voir l’innovation comme une contrainte ? Si l’on changeait de perspective pour la voire en tant que principale source d’une croissance durable et inclusive ?

Il faudrait envisager le changement, la nouveauté et la complexité comme des paramètres récurrents de notre présent. Des constantes à appréhender en tant que moteur de notre société vers le progrès. Nous pourrions également penser l’innovation comme LA clé pour des dirigeants et des entrepreneurs. Une solution pour ceux qui sont en quête de moyens et d’outils pour assurer la pérennité de leurs activités et de leurs emplois.

À partir de ce changement de vision est née la raison d’être d’IRIIG. C’est aussi une des bases sur lesquelles nous avons construit notre pédagogie.

L’innovation c’est quoi ?

Le terme d’innovation est le plus souvent mal compris. Dans le langage courant, lorsque l’on parle d’innovation, on la confond avec le terme d’invention, on ne l’imagine qu’exclusivement technologique, ou même désormais uniquement disruptive !

Toutefois, l’innovation est une invention qui rencontre un marché et donc qui crée de la valeur. Par définition, elle est multi-formes, à la portée de tous et répond à un enjeu majeur : celui de ne pas subir son environnement. Le but est de mobiliser son adaptabilité et la capacité d’agilité pour éviter de fonctionner que par réaction et dans une seule logique de survie.

L’innovation : typologies.

On retiendra 6 formes différentes d’innovation, plus ou moins « transformatives » et complémentaires :

  1. Innovation de produit, de service ou d’usage : 

    Création d’un nouveau produit, de services qui rencontre un marché ou bien l’amélioration de l’existant. C’est donc un classique ! Nous pourrions prendre comme exemple les nouvelles saveurs pour un yaourt introduites sur le marché, les nouvelles formes de packaging comme la compote en sachet, ou bien les vélos/trottinettes en libre-service qui sont en train de bousculer la mobilité dans les villes.

  2. Innovation de procédé ou d’organisation : 

    Cela implique un changement d’organisation managériale ou de chaîne logistique. Voici quelques exemples : les biscuits Mikado ou bien le prototypage par imprimante 3D.

  3. Innovation marketing et commerciale : 

    Évolution du mix-produit (les célèbres 4p) : présentation, distribution, tarification, promotion : Michel et Augustin par exemple ou compte « Nickel ».

  4. Innovation de « modèle d’affaires » ou business plan : 

    Nouveaux modèles de revenus ou de coûts, tels par exemple Xerox qui vend à la copie et plus le photocopieur ou AIR B&B qui ne possède aucun hôtel !

  5. Innovation technologique : 

    Création et/ou intégration d’une ou plusieurs technologies : exosquelettes, nanotechnologies…

  6. Innovation sociale et sociétale : 

    Circuits courts, commerce équitable tels La Ruche Qui Dit Oui ou encore le micro-crédit.

    Ces innovations n’ont pas la même intensité et peuvent être radicales ou de rupture (iPhone + app store) ou incrémentales (aspirateur sans sac, friteuse sans huile). Dans tous les cas, et indifféremment du type d’innovation mise en place, elle va impacter de manière durable la stratégie de l’entreprise.

    De plus les innovations concrètes revêtent le plus souvent plusieurs formes à la fois : l’iPhone est un nouveau produit générateur de nouveaux usages qui s’appuie sur le modèle d’affaires innovant de l’iTunes Store.

L’innovation : pour qui ?

L’innovation est l’affaire de tous. C’est un enjeu stratégique, une question de survie pour toute entreprise, confrontée à des questionnements multiples, aux degrés différents d’urgence.

Elle n’est pas que l’apanage des grands groupes ou des starts-ups. Elle est l’affaire de toutes les parties prenantes de l’entreprise et pas seulement celle d’une direction de la R&D, de collaborateurs ou des consultants experts…

L’innovation : comment la mettre en place ?

Pour développer une politique d’innovation, nous recommandons de structurer votre démarche avec une approche simple et pragmatique et de la lier à votre politique RH. Il va s’agir en effet, d’identifier et/ou de recruter, en interne, et potentiellement en externe, des talents à même de faciliter et d’accélérer les processus de transformation.

En ce qui concerne les méthodes, au-delà des traditionnels comités de pilotages, séances de créativité et d’échanges, les démarches entrepreneuriales sont une très bonne source d’inspiration. Les startup weekend, lean startup, effectuation, design thinking, ne sont pas que des effets de mode et peuvent être sources d’inspiration pour des organisations plus traditionnelles.

Elles permettent également d’éviter, du moins dans un premier temps, de créer une direction de l’innovation qui peut générer, si elle n’est pas suffisamment anticipée, souvent plus de résistance au changement que de changement… !

Bien entendu, il est essentiel de rappeler que la volonté d’innovation doit être impulsée et portée par le top management. Qu’il devra durablement l’intégrer dans la culture de l’entreprise et s’assurer qu’elle est comprise et acceptées par les collaborateurs. 

C’est une des raisons pour lesquelles, les professeurs permanents d’IRIIG ou IRIIG’ers ont tous une expérience d’entrepreneuriat qui vient idéalement compléter leurs expériences de l’enseignement et du conseils, obligatoires elles aussi !

Innover c’est être inspiré - Quelques citations à retenir.

Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover”, Albert Einstein

« L’échec n’est pas de tomber, mais de rester là où l’on est tombé », Platon

« Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu des chevaux plus rapides », Henry Ford

« La différence entre un rêve et un projet, c’est une date », Walt Disney

« Ce n’est pas que l’objectif est trop haut, c’est que le nombre de marches est insuffisant », Confucius

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible », Antoine De Saint Exupéry

Innover, ça s’apprend - Nos conseils de lecture :

« Chiche J’innove », Collectif, MEDEF Lyon/Rhône 2017
« INNOVATION NOUVELLE GÉNÉRATION » Bpifrance, 2017
“Soyez un numéro deux” et « Le chasseur, le mage et le cultivateur » Miguel Aubouv, Les éditions nullius in verba (30 juillet 2015)
« Design Thinking. Accélérez vos projets par l’innovation collaborative », Stéphane et Biso, Marjorie Le Naour, DUNOD, 2017

Dans la même catégorie