Les Jeudis de l'Innovation IRIIG (JeDII) : « Patents are for the weak ?! » - Elon. Musk - Info ou intox ?

Les Jeudis de l'Innovation IRIIG (JeDII) : « Patents are for the weak ?! » - Elon. Musk - Info ou intox ?

 Jeudi 3 octobre nous avons eu l’opportunité de recevoir deux professionnels de la propriété intellectuelle : Céline Mathevet, adjointe à la Déléguée Régionale AURA à l'INPI et Richard Juan, avocat Associé chez LAWREA. Ces deux experts nous ont rappelé l’importance des brevets et surtout de la propriété intellectuelle (PI).  “Patents are for the weak” - Elon Musk, le pense-t-il sincèrement ?   

Céline Mathevet et Richard Juan ont débuté cette conférence avec une affirmation percutante : “Patents are for the weak” les brevets sont pour les faibles du fondateur de Tesla et de Space X, Elon Musk.  

Il est important ici de spécifier qu’il faut savoir prendre du recul lorsque des personnalités publiques, telles que Elon Musk, tiennent ce type propos.  

Lorsqu’on s’y attarde, nous réalisons que Tesla détient des brevets et force de constater que l’entreprise américaine n’a pas de concurrence directe. Un brevet n’est pas un hasard. Tout cela s’explique, en réalité l'enjeu est de ralentir la concurrence.  Toujours au travers de l’exemple du géant américain du véhicule électrique, les brevets sont déposés afin de se constituer des "barrières à l’entrée”. Ils sont établis en prévision, c’est un outil de dissuasion et de rapport de force.  

  

Pourquoi s’intéresser à la Propriété Intellectuelle et déposer des brevets ?   

 La propriété intellectuelle est un outil qui permet de sécuriser une invention, d’être légitime lors de négociations, de valoriser sa R&D et est un réel atout pour obtenir des financements.  

En effet l’utilisation la plus connue d’un brevet est de sécuriser son invention. Comme dit précédemment, un brevet ralentit la concurrence en contrôlant l'accès à l’invention. En d’autres termes, selon la stratégie adoptée, posséder un brevet permet d’obtenir un fort pouvoir de décision sur l'utilisation d’une invention.    

Par ailleurs, défendre sa propriété intellectuelle, obtenir des brevets donne lieu à un déséquilibre des rapports de forces lors de négociations : le détenteur du brevet en tire une plus grande légitimité et ses arguments sont évidemment plus impactants   

Prenons l’exemple de Philippe Fougeras, CEO de Webdyn, une entreprise française qui possède des brevets en Europe. En voulant attaquer le marché américain, un problème de taille se dresse devant lui : un autre entrepreneur avait d’ores et déjà déposé le même type de brevet aux Etats-Unis. Déterminé, Philippe Fougeras a réussi à utiliser son brevet européen comme levier de négociation pour obtenir le droit d’utiliser la technologie en question sur le marché US.   

Par ailleurs, dans le cas d’une recherche de financement, il est indispensable dans certains domaines d'activité (biotechs, deeptechs,…) d’avoir une stratégie de protection de la propriété intellectuelle solide, formalisée et anticipée. Elle permet d’obtenir plus rapidement des financements car elle rassure les investisseurs, business angels ou fonds. Pour ne donner que quelques chiffres généraux (vérifiés dans les 3 ans après dépôt de brevet) :   

  • + 47% d’augmentation de la capacité d’un entrepreneur à trouver des investisseurs. 

  • + 76% d'accès aux prêts  

  • + 100% des levées de fonds lors d’une entrée en bourse  

  

Finalement, pouvons-nous dire que la propriété intellectuelle doit être au centre des stratégies ?  

Céline Mathevet et Richard Juan nous interpellent sur la nécessité d’inclure le plus tôt possible la propriété intellectuelle dans la stratégie de son entreprise. 

Elle influencera forcément de différentes manières l’avenir de l’organisation, elle donne de la légitimité pour s’imposer sur le marché, pour rechercher des financements et ainsi s’affirmer fortement et ralentir la concurrence.  

Bien sûr tout cela paraît complexe et nécessite du temps, de l’énergie et des financements mais il ne faut pas oublier qu’il existe plusieurs manières de se faire accompagner sur ces sujets-là notamment par des organisations comme la French Tech. 

Nos deux interlocuteurs ont donc appuyé sur l’importance et la place de la propriété intellectuelle aujourd’hui.   

Ce qu’il faut retenir :   

  • L’importance d’inclure dès le début, la propriété intellectuelle dans la stratégie de l’entreprise   

  

Partager

IRIIG vous explique quelle est la différence entre un titre RNCP et un Grade de Master !



Les titres RNCP de niveau 7 sont des certifications équivalentes à un Bac+5 et sont reconnus par l’Etat Français et le Ministère du Travail. Le Grade de Master, quant à lui, relève de la compétence du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
La Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) dépend de ce ministère et évalue les programmes des établissements d’enseignement supérieur privé pour les autoriser à délivrer le grade de licence ou de master, exigeant notamment qu’au moins 50% du corps professoral permanent détienne un doctorat.

Une des spécificités d’IRIIG est de fournir à ses étudiants une expérience concrète du monde professionnel non compatible avec ce ratio de 50%, avec des interventions assurées par les meilleurs professeurs de la région mais surtout par des experts reconnus, des entrepreneurs et de vrais dirigeants en activité. Ils peuvent ainsi enseigner à nos élèves la réalité opérationnelle de l’entreprise.

Un titre RNCP obtenu à IRIIG atteste de l'acquisition de compétences, d'aptitudes et de connaissances en adéquation avec les besoins du marché du travail d’aujourd’hui et surtout de demain.

IImmersion Matinée Portes Ouvertes


Venez visiter le campus IRIIG et rencontrer nos équipes et étudiants, posez-nous toutes vos questions  ! 🚀🦁

📍 IRIIG –  2 Avenue Tony Garnier 69007 LYON

📆 Samedi 25 mai - à partir de 10h

Inscription